Moi, simple citoyen...

14 mars 2017

Le travail

Le travail fait parti de la politique.

Bien sûr. Dans notre société moderne, sans travail on ne peut pas vivre (voilà pourquoi tant de gens meurt). Alors oui, le travail fait partie de la politique. On parle beaucoup en ce moment, de travail et de pouvoir d'achat. Et les technocrates travaillent à rechercher les solutions, les uns pour travailler plus, les autres pour travailler moins, et certains -peut-être plus intelligents- pour travailler mieux.
Nous sommes dans le 21ème siècle et nous pensons encore au travail comme à la fin du 19ème siècle; siècle de l'apogée de l'industrie. Sauf que nous ne sommes plus à l'époque de Zola... enfin, de mon point de vue du moins. Car du point de vue des capitalistes exploiteurs, et si ça ne tiendrait qu'à eux, nous serions à l'époque de la cervitude la plus totale où les gens appartiendraient à leurs maîtres et vivraient cloîtrés dans des taudis à travailler, manger (mais pas trop) et dormir le moins possible afin d'être le plus rentable possible.
Nous sommes au 21ème siècle et pourtant j'ai l'impression que la vue du travail à tendance à régresser plus qu'à s'améliorer. Surtout pour l'ouvrier(e) et l'employé(e) à entendre des discours du travailler plus pour gagner plus (discours des Sarkozy et des Macron qui n'ont jamais rien fait de leur vie qu'à exploiter celle des autres), alors qu'en vérité, ça fait des décennies que plus personne ne gagne correctement sa vie dans notre pays (et ne vous y trompez pas, ailleurs non plus. Surtout pas en Allemagne).

Et pourtant des solutions existent. La robotisation est l'une des solutions (qui existe déjà). Les choses vont encore évoluées dans les prochaines années. J'ignore pourquoi aucun médias n'en parlent réellement avec sérénité afin d'apaiser les gens et de leur dire combien ça pourra être formidable de vivre dans un monde pareil.
Si personne n'en parle, c'est peut-être parce que ce projet n'a pas de place pour l'humanité toute entière d'un pays. Peut-être que certains ont eu la diabolique pensée d'élimininer et d'exploiter l'ouvrier et l'employé jusqu'à l'os et de soumettre notre population à un exclavage pire que tout, connue au moyen-âge : l'habitude à la pauvreté la plus extrême. La soumission à ne servir à rien et se résoudre à une existence malheureuse, inutile et désespérente.

Voici ce que les technocrates et les politiciens proposent au peuple. Bien sûr, il existe d'autres systèmes politique, qui eux, voudrait que les gens travaillent, soient pauvre et se taisent. Il n'y a aucune progrès ni humanité dans ces systèmes. Et pourtant, c'est ce qu'on nous prépare à vivre depuis trente années dans notre pays, voir un peu plus. Et les français n'en peuvent plus. Hélas, la majorité restent encore à se complaire à ce système, pensant que tant que c'est le voisin qui crève, cela laisse une petite marge pour ne pas être toucher à son tour. Mais c'est une terrible erreur.

Je ne suis plus un forcené du travail. J'estime que les travaux les plus durs devraient être exécutés par des robots. J'estime que l'Europe devrait montrer l'exemple du partage du travail et que chacun ne devrait travailler que 30 heures par semaine avec un bon salaire pour vivre dignement.
J'estime que les travaux les plus difficile nécessitant du personnel humain devrait être bien plus payer que celui même d'un intellectuel. Ainsi, les métiers les plus difficiles seraient les plus rémunérateurs et si des gens soutenant les thèses de Sarkozy ou Macron voudraient s'enrichir, ils devraient mettre la main dans le cambui (pour ne pas dire autre chose). Car, je suis pour le droit d'entreprendre. Mais si on veut devenir riche, il faut prendre des risques et non les faire prendre par les autres.

Le système capitalisme devrait s'éteindre. Car l'exploitation de l'homme par l'homme est un crime contre l'humanité qui n'a jamais été traduit devant un tribunal. Et pourtant, c'est un crime qui a causé la mort de milliard d'être humains sur la terre.

J'estime qu'au 21ème siècle, travailer devrait être un plaisir et plus du tout une obligation. On devrait être heureux de travailler et cela ne devrait pas être au dépend d'un diplôme. Chaque humain est compétent et n'est pas forcément obliger d'être bachelier pour pouvoir exercer un métier. C'est d'ailleurs un autre sujet que l'éducation qui pour moi a été mal pensé par les technocrates et mal exercé par les enseignants.
Chaque personne devrait avoir assez d'argent pour vivre en travaillant. Libre aussi aux oisifs de ne pas travailler et de trouver un système pour vivre. Mais j'estime, qu'en France, la pauvreté et l'exclusion devrait être abolie... mieux encore, devrait être interdite.

Il faut donc repenser, je le re-dis, la vision du travail. Même le bénévolat devrait être récompenser. Toutes activités professionnelles devraient être prises en compte et chaque personne devrait avoir le droit à la considération de ce qu'il fait. Une société à besoin de toutes sortes de métiers et les métiers nouveaux qui vont naîtres ne devront plus être un fardeau mais un plaisir.
Cela passe par une remise en question complète de notre société et de refondement totale de notre société.

Bonjour chez vous !

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2017

La politique en France

Ce qui se passe en politique, actuellement dans notre pays, est absolument incroyable; pour ne pas dire pitoyable.

Je savais que les partis classiques étaient en manque d'inspirations et ne pouvaient plus mentir aux gens aussi facilement comme ils le faisaient autrefois, mais là c'est le pompom.

Si nous prenons la droite, elle n'a plus aucunes idées et son représentant, Fillon le felon est pitoyable dans son rôle de pauvre persécuté par la méchante justice. Apparemment, la justice est tellement dure lorsqu'elle s'attaque à ces braves politiciens (tout bord confondu) ! Par contre, lorsque le citoyen lamba compare pour des petites affaires, le bras de la justice est juste et il doit payer sa dette même si ça détruit totalement sa vie.

Ce qui s'est passé dimanche après-midi n'a choqué apparemment personne. François Fillon, l'homme qui a détourné de l'argent de l'état (donc de vos impôts) à demander que ses militants manifestent contre la justice. Parce que ce n'est pas normale que la justice le punisse si il a fraudé ? Ha bon ? Et tous ces gens de la droite bobo-catho qui défilaient avec le drapeau national pour défendre le voleur... Parce que oui, frauder c'est voler !
J'ai regardé ça rapidement, je vous l'avoue, comme une insulte nationale faite aux couleurs de notre mère patrie.

Ce qui dérangeait les bobos, lorsque "nuit debout" tenaient des assemblées citoyennes, ne les a pas choqué ces braves gens que des putschistes anti-état prennent en otage le drapeau de la nation au profit de la défense d'un fraudeur, d'un menteur, d'un parjure et d'un voleur. François Fillon avait promis de se retirer sa candidature à l'élection présidentielle si il était mis en examen. Et bien non finalement ! Comment des gens peuvent croire un seul instant, à part les imbéciles, que ce type qui renie sa propre promesse puisse en tenir une seule si il était élu ? Fillon a été un mauvais premier-ministre. Je ne vois pas comment il serait un bon président.

Mais ce n'est pas tout.
Je constate qu'il n'y a pas réellement de débat sur le chômage. Qu'on oublie les 6 millions de chômeurs. Qu'on ne parle pas de la précarité que des millions de gens vivent au quotidien dans notre pays. Aucun partis parlent des sans-abris. Qu'il n'y a aucunes solutions proposées pour changer la misère dans notre pays ! Benoît Hamon parle de revenu universel... enfin, un peu moins. Mais que propse t-il pour empêcher la misère concrètement ? Rien

Je n'ai pas regarder l'émission sur Youtube de Jean-Luc Mélenchon. J'aurais préféré qu'il s'adresse aux français en expliquant par une émission d'une ou deux heure, ses lignes principales. J'ai regardé un peu aussi... et puis, j'ai zappé. J'ai zappé parce que 5 heure me semblait un peu long. On peut très bien expliquer les choses en faisant plus court (même si moi aussi, j'ai tendance à être un peu long). Bref, je suis déçu.

Enfin, la primaire de droite comme celle de gauche est un véritable échec ! Je l'avais prédit.
Le tous pareil montre bien que l'UMPS est réelle. Même si Hamon veut rénover à l'ancienne, il n'y a pas de réelles vraies idées à mon sens. Mais j'attends de voir.

J'ai gardé le meilleur pour la fin. Enfin, si je peux m'exprimer ainsi. Macron, le petit baron.

Macron a été un mauvais ministre et un mauvais conseiller de François Hollande. C'est un ultra-libéral qui a le même programme que Fillon et que Sarkozy. J'ignore si les gens sont conscient que ce type se moque royalement de ceux qui viennent l'écouter. Il joue le populiste (qu'il n'est pas) à fond avec des effets de salles et personnellement, j'ai regardé deux de ses meetings pour m'en être aperçu. Le programme politique d'Emmanuel Macron, c'est de vieillies idées de droite et de gauche qui n'ont pas marché et qu'il fait prendre pour des idées progressistes. Son programme ne l'est absolument pas. Au contraire, c'est un renforcement de l'ultra-capitalisme qui ne tient plus la route et qui sera renforcer au dépend des travailleurs. Ce type est un grand malheur. Et si Il est au second tour avec Marine Le Pen, je ne voterai pas pour lui. Il pourra agiter le drapeau du "tous contre le FN". Avec moi, ça ne marchera pas. J'espère que les gens vont prendre conscience que Macron ne vaut pas mieux que Fillon.

Mon favori reste encore Mélenchon, à gauche. Mais si je constate qu'il n'est pas au second tour, je ne voterai certainement pas contre Marine Le Pen au second (surtout si c'est Fillon qui est choisit).

J'aurais aimé que les petits candidats puissent se présenter. J'aurais aimé que Pierre Larrouturou de Nouvel Done puisse s'exprimer sur ses idées.

Pour moi, ce pays par en vrille et je pense que cette élection ne résoudra rien. Si aucunes idées novatrices et un refondement politique de la France équitable n'a pas lieu, des mouvements violent vont naître dès septembre. Et là, la France connaîtra des drames terribles. Surtout si c'est Fillon qui est élu. Un voleur n'a plus sa place aux plus hautes instances !

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2017

Pour moi la politique c'est :

Parlez de politique, ce n'est pas toujours parler de l'actualité politique. Ce n'est pas ennuyeux et ceux qui disent qu'ils ne font jamais de politique sont des ignorants ou des hypocrites.
En tout cas, tout le monde devrait se mêler des questions de politique, parce que c'est notre quotidien qui est en jeu. La poliique remonte à très loin dans l'antiquité. Elle est la base de la vie d'une société. Et dire qu'il ne faut pas parler de politique, c'est laisser aux autres le choix de décider pour le plus grand nombre.

Ceci étant dit, je vais vous parler d'autre chose que de critiquer tel ou untel politicien qui a dit ceci ou cela d'un sujet ou d'un autre.
Je vais vous parler des banques.
Quoi ? Comment ? Que racontes-tu Karleman ? Ce n'est pas de la politique ça !
Et bien détrompez-vous, les gens. Les questions financières de vos comptes en banque sont politique.
Mais je ne vais pas vous parler de mon petit compte en banque ou d'un de mes voisins qui, je lui souhaite, est mieux fourni que le mien, mais des décisions politiques sur le droit des banques qui devient de plus en plus un grand n'importe quoi et qui impose jour après jour un diktat sur la vie de nos petites vies de gens tout simple et qui la détruise parfois.

Oui, les banques détruisent la vie des êtres et ne sont jamais puni de le faire, quoi qu'en disent les politiciens aux comptes bancaires trop bien rempli avec notre argent que nous donnons aux impôts pour parfois de bien trop maigre résultats.

Les banques dictent aussi leurs lois aux états et elles sont même plus indépendantes que devrait l'être ou pas la justice. La "banque" est devenue aujourd'hui dans notre société celle qui régie tout au dépend des gens qui travaillent durement, qu'ils soient à leurs comptes ou salariés.
Les banques, qui ont créées des bulles fiscales d'un marché économique imaginaire et qui ont causés la crise de 2008, n'ont pas été punies et depuis ont pris le pouvoir sur tout le monde. Elles sont devenues les enfants gâtés des républiques, des monarchies et des dictatures qu'elles régissent d'une main de fer à faire pâlir d'envie de l'outre-tombe Staline ou Mussolini.

Et le pouvoir des banques est devenues presque sans limites. Leurs pouvoirs va encore s'accroîtrent grâce à des gosses de riches comme Donald Trump jouant les apprentis sorcier, conscienment ou inconscienment, je ne sais pas. Mais la castastrophe qui s'annonce dans les prochaines années pourrait conduire à une faillite mondiale.

Et vous savez quoi les gens ?
Ca serait bien que ça arrive ! Oui, car à ce moment-là, lorsqu'une crise monaitaire insurmontable et d'une économie totalement irréaliste et imaginaire décidé par des incapables et des vampires se faisant des profits sur votre dos avec rien aura ruinée toute la planète, alors il faudra bien que la politique d'une réelle économie basée sur le vrai et de ce qu'est réellement la société fasse son retour.

Bonjour chez vous !

 

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2017

L'affaire Fillon

L'affaire Pénélope Fillon, qu'est ce que c'est ?

François Fillon est accusé d'avoir employé sa femme pour un salaire très élevé. Celle-ci ne pourrait pas fournir ses bulletins de salaires. Il faut savoir que la loi des parlementaires lui donne le droit d'employer des proches ou des personnes de sa famille. Ce qui est illégale, par contre, c'est que personne n'a vraiment vu sa femme travailler pendant son CDD pour un salaire très élevé. Il faut savoir aussi que si madame Fillon Pénélope avait un salaire très haut, ce n'était pas le cas d'une des collaboratrices de son mari qui ne percevait que 607 euros par mois.
Et l'affaire Fillon ne s'arrête pas là. François Fillon a employé aussi ses deux enfants comme avocats alors qu'ils ne l'étaient pas.
Je trouve que ça fait beaucoup pour un candidat à la présidentielle qui veut demander beaucoup de sacrifices aux français et ne semble pas, lui, en avoir fait beaucoup.

Je rappelle que François Fillon a été le premier-ministre de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012 sans grande efficacités. Que la rigueur était déjà de mise à l'époque et qu'il promet encore plus de rigueur si il est élu président de la république.
Donc, si je comprends bien, la rigueur du serrage de ceinture ne s'applique pas à sa famille mais seulement au peuple français.
C'est le candidat qui veut faire travailler les bénéfiaires du rsa-socle bénévolement (sans autre salaire que les minima-sociaux donc) mais que sa famille pourra gagner 3700 à 10 000 euros par mois sans problèmes !
J'ai été profodément dégoûté par cette affaire qui n'est pas fini d'ailleurs. Toute la souffrance que les français subissent depuis bientôt quarante années maintenant n'est pas celle des politiciens qui se gavent de l'argent des impôts des travailleurs. C'est François Fillon qui disait : "les caisses sont vides !".
C'est certain qu'au tarif qu'il payait sa famille et surement ses amis les caisses pouvaient être vides.

J'ai écouté ses amis et partisans le défendre. Cette situation est normale d'après eux. C'est normal que vous, petits français moyens, vous trimez durement et que vous payez des impôts pour entretenir cette petite noblesse monarchique de droite. Quelle est la différence entre le régime de Louis XVIème avant 1789 et le mouvement "les républicains" d'aujourd'hui ?
L'UMP est bien un mouvement d'extrême-droite ultra-capitaliste seulement pour les riches et qui n'est qu'un faux mouvement républicain ! Rien que le nom "les républicains" est un usage de faux et devrait subir une condamnation.

Dans ma région, nous avons le sénateur-maire Grosdidier qui a été d'une arrogance incroyable dans le journal régional. Ce type devrait être démi de ses fonctions politiques pour oser se moquer ainsi du peuple français.
J'espère que les gens vont se réveiller enfin et virer une bonne fois pour toute l'UMP alias "les républicains" du paysage politique français aux prochaines élections.

Le comportement de Fillon et de tous les politiciens professionnels, de droite comme de gauche, est devenu intolérable.

Je ne voterai jamais pour François Fillon et j'espère que, si il se maintien, les gens seront assez intelligent pour le virer dès le premier tour.

Bonjour chez vous.

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2017

Je parlerai de l'affaire Fillon plus tard. Ce qui a retenu mon attention, c'est ce qui se passe au Parti socialiste.

Le résultat de la primaire PS fut agréablement surprenante. En effet, Bien que je ne partage pas à 100% les idées d'Hamon, si j'avais voté au primaire, il aurait été mon candidat. J'ai expliqué, dans un précédent billet, que je ne voulais pas de Valls et de ses idées de droite cachées dans une candidature de gauche.

Les militants et votant de gauche (même si il y a eu quelques petits calculs à droite...) ont choisi Benoît Hamon. A peine la victoire d'Hamon acquise des députés socialistes appelaient au boycott et au ralliement à Macron.
Attendez... Alors cette primaire démocratique ne signifiaient donc rien pour ces messieurs dames élus ? Ainsi, une élection voulue démocratique qui, je le rappelle coûtait quand même 1 euro, n'était pas légitime lorsqu'un résultat ne convenait pas à cette petite monarchie républicaine du parti socialiste, eux qui en appellent au respect des urnes et à la mobilisation des citoyens ?
Voilà ce que je vous disais, braves gens. Les petits comtes et barons du PS ne valent pas mieux que ceux de LR !
Ainsi ces petits barons parlementaires socialistes (à l'extérieur mais monarchiste à l'intérieur) ont décidés que Benoît Hamon n'était pas le candidat légitime, alors qu'il a été démocratiquement élu pour représenter le Parti Socialiste avec un vote écrasant. Ces petits barons se trouvent légitime de ne pas respecter le résultat exprimer par les militants et les citoyens payant et votants pour désigner à cette primaire le candidat officiel sensé représenter le parti socialiste à la prochaine élection présidentielle. Bravo la démocratie ! Ces petits barons à peine socialo sont plusieurs à menacer d'aller rejoindre la candidature d'Emmanuel Macron (le suppo du patronat absolument pas de gauche).
Comment faire confiance et cette bande de menteurs ? Comment ne pas comprendre alors que les citoyens n'ont plus confiance dans les institutions et sombre dans le vote des extrêmes et même dans une violence retenue, mais pour combien de temps encore ?

Cette primaire était une fumisterie. Elle était faite pour fournir de l'argent gratis au "parti socialiste" et justifier l'élection de Manuel Valls et la continuation de la politique ultra-capitaliste appliqué, autant par la droite que par la gauche, et voulu par l'union européenne ! Parce que oui ! la France n'est plus maîtresse de sa politique dans son propre pays ! Voilà la vérité ! Et tous les gadgets électoraux ne servent à rien qu'à vous bourrez de poudre aux yeux !

Mais hélas pour les technocrates avides de pouvoir et toujours plus d'argent, le peuple a décidé de ne plus agir en mouton bien docile. Il a choisi Benoît Hamon et il a eu bien raison.

Benoît Hamon a lancé, lundi, un appel à Jean-Luc Mélenchon et Yanick Jadot afin de faire un programme commun. Moi je veux bien. Mais pour quelles raisons ? Et qui va devoir se désister exactement et au profit de quoi exactement ?

Je suis contre cette proposition. Et qu'on ne vienne pas me dire que c'est pour faire barrage au Front National, cette vieille rengaine des années 80 dont plus personne n'est dupe aujourd'hui. Si on veut combattre le FN, que les candidats de gauche comme de droite, proposent des idées ! Le barrage du FN y'en a marre ! Aujourd'hui, le peuple veut des propositions d'idées pour améliorer leur vie ! Voilà ce que veulent les gens !

Bonjour chez vous !

Posté par Karleman à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 janvier 2017

Primaire de gauche

Je maintiens de dire que les primaires de gauche sont une aberration.
Je me réjoui qu'un candidat comme Benoît Hamon soit au second tour, malgré tout. Il était un des rares candidats à avoir un programme (même si je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il propose). De toute façon, je n'irai pas perdre 1 euro pour avoir le droit de voter. Je pense que cette primaire n'est qu'une fumisterie et un effet de mode qui ne servira pas la démocratie.

Si vous avez suivi les élections américaines, vous avez pu constater les dégâts des primaires. Les américains n'ont pas élu Trump. C'est les institutions débiles qui régissent les états-unis d'Amérique qui l'ont élues !

Le premier tour de l'élection présidentielle sera la véritable élection. Et on pourra constater les grands changements dans notre pays. Je pense que les petits candidats auront bien plus de voix que le suppose les partis aristrocrates de droite comme de gauche. Ca sera une grande surprise. Mais je crains qu'encore la surprise ne se fasse plutôt du côté de l'abstention. Les gens sont fatigués, désespéré et en colère. La situation désespéré que connait notre pays depuis plus de 30 ans, dans l'indifférence des deux uniques parti droito-gaucho jumeaux, à engendrer un désespoir qui s'exprimera par des actions d'éclats si il n'y a pas de changements profonds.

J'ai écouté Manuel Valls, le caudillo socialiste, pardon libéraliste, du PS. J'ai retenu qu'il voulait gagner et être président de la république. Cela ressemble terriblement au discour d'un certain Nicolas Sarkozy. J'espère que ce type va dégager de la scène politique une bonne fois pour toute ! Je connais ce genre de personnage. Dans ma ville, l'ancien maire était exactement du même moule. Social à l'extérieur, capitaliste à l'intérieur !

Manuel Valls est un homme capitaliste. Ce n'est absolument pas un socialiste. Il ne peut se revendiquer d'aucun socialisme en particulier. C'est l'ami des grands patrons du CAC 40. Il a été applaudi au MEDEF (comme son ami Macron qui veut aussi nous faire croire qu'il est le sauveur des travailleurs !). Ceux qui voteront pour Valls seront pour moi, soit des gens pour le capitalisme, soit des naïfs.
La politique de Valls va conduire à de graves tensions sociales dans les prochains mois et les prochaines années. La loi El Khomri n'avantage que le patronat, voir le grand patronat du CAC 40.

J'espère que Hamon va gagner. Je ne voterai jamais pour Valls lors du pemier tour de la présidentielle si c'est lui qui est retenu candidat du PS.
De toute façon, je ne compte pas voter pour le PS.

Bonjour chez vous !

 

Posté par Karleman à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2017

Affaire de la gifle, texte 2

Lors de mon dernier article sur la gifle donné à Valls, j'ai fait un message très politique. Trop politique. Bien sûr, c'est mon droit. Mais je ne veux pas transformer ce blog en un champs de bataille idéologique.
Même si la fin de mon article était très réaliste sur la situation, je tiens à apporter quelques notes.

Les médias disent que le jeune homme qui a donné cette gifle à Manuel Valls était un extrêmiste nationaliste breton proche de Dieudonné.
Déjà, je trouve cela un peu gros. Un nationaliste d'extrême-droite breton n'a rien à voir avec le nationalisme de Dieudonné. Le régionalisme est ce qu'il est. Ne mélangeons pas tous les nationalismes. Dieudonné est plus proche du national-populisme. C'est d'ailleurs son droit d'avoir cette opinion.

Je pense que ce jeune homme était surtout un déçu du parti socialiste et qu'il était tourmenté. Beaucoup de jeunes sont dans une grande difficulté. Manuel Valls à porter plainte et à demander 1 euro de dommage et intérêt. Je pense que ce jeune homme va payer bien plus que ça (frais de justice, travaux d'intérêts général, amende du tribunal + les 1 euros de dommage et intérêt + frais de huissier etc). Donc, que Valls ne minimise pas sa plainte. Cela avait le mérite d'être dit.

Maintenant, de mon côté, je n'ai pas à dire que Valls mérite des claquades. Bien que je pense que tous les traitres mérite bien plus encore, je dois garder cette opinion extrême pour moi et ne pas influencr des personnes malheureuses à des actes d'incivilités. Il y a énormément de gens qui sont en colère contre le gouvernement Hollande et son ex-premier-ministre, Manuel Valls. La meilleure façon de l'exprimer, à mon sens, c'est que les militants du ps et autres électeurs le renvoi dans son foyer.

Valls se présente comme le sauveur et comme un homme moderne. Il n'est, pour moi, qu'un ultra-conservateur d'un parti complétement fini et sans réelles idées. Il reste quelques hommes du PS ayant encore des vues d'amélioration de la vie sociale et économique meilleure pour les gens. Mais, ils ne sont pas écouté ou très peu. Le Parti Socialiste est devenu un parti d'aristrocrates politiciens. Ce parti sera battu et dissous d'ici peu aux prochaines élections à venir.

Les gens sont à bout de nerfs. Il y a tellement de déceptions dans notre pays. Ce jeune homme devrait plutôt être aider que condamner. Valls a trahi la France et les travailleurs (tout comme Macron qui se présente comme un novateur, lui aussi).

Il n'y a qu'une façon de rendre la violence des politiciens UMPS qu'ils ont fait subir aux gens, c'est d'aller voter en mai prochain  pour d'autres politiciens et virer les politiciens professionels hors de tous les parlements. Virer ces incapables et menteurs de la scène politiques sera pour eux bien plus violant que de les frapper.

Bonjour chez vous.

Posté par Karleman à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2017

La gifle

 

Manuel Valls, ex-premier-ministre du gouvernement et candidat à la présidence de la primaire a été giflé par une personne.

Tout les politiciens UMPS ont condamné "l'acte" jusqu'au Front National sur le pauvre "Manolo".

Pour ma part, je ne trouve pas ce geste excessif. Le peuple français est excédé par le mépris des politiciens droito-gaucho. Cela méritait bien une "claquade".

Je pense que si les politiciens professionnels intéressés par l'argent plus que par le bien des gens ne changent pas d'attitudes, ce n'est plus les oeufs ni les gifles qui tomberont sur les aristrocrates républicains... mais les balles.

Prenez garde gens de l'UMPS !

Le mépris a mené au désespoir. Et le désespoir mène toujours à la violence.

 

 

Posté par Karleman à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2017

La primaire de gauche

 

Je n'ai pas pu m'empêcher de regarder la primaire de gauche. Plus précisément, la primaire du parti socialiste; parce que le PS en lui-même ne représente pas toute la gauche.

J'ai pu me rendre compte que la majorité des candidats du PS n'avaient pas réellement d'idées (tout comme ceux de l'UMP) pour réellement changer les choses dans notre pays.
J'ai eu l'impression aussi que la majorité d'entres-eux n'ont qu'une seule idée; celle d'être choisi pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle et une fois élu d'oublier leurs belles promesses.

Les politiciens professionnels du PS comme de l'UMP n'ont aucunes idées et surtout ne cherchent pas à en avoir. Ils se moquent du peuple français qu'ils ont laissé dans la misère pendant plus de 30 ans !

Je ne voterai pas pour le PS et encore moins pour l'UMP qui sont, à eux-deux, un parti unique (UMPS).

On nous a assez pris pour des imbéciles. Il est temps de renvoyer chez eux cette bande d'arrogants incapables.

 

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 décembre 2016

Les français pauvres et le mouvement faciste "les républicains"

Lorsque je n'avais plus d'ordinateur, j'avais regretté de ne jamais avoir abordé sérieusement ce sujet grave dont personne ne parle réellement.

J'ai nommé, le cas des politiciens de "les républicains" incitant à la haine des demandeurs d'emplois au revenu minimum d'insertion. Je trouve que c'est aussi grave que de semer la haine envers une communauté religieuse ou une ethnie.

Hors, devant ces faits gravissimes, personne ne semble s'en émouvoir aux plus hautes instances de la république et pas plus de la part des juges ou des droits de l'homme qui semble sourd.

J'ai donc décidé de vous présenter le portrait de deux hommes à hautes responsabilités politiques qui ne cesse de violer la loi en diffusant à tout propos des insultes et des propositions afin de rabaisser une population dans une grande souffrance, j'ai nommé les demandeurs d'emplois sans ressources avec 400 euros par mois d'allocations solidaires. Ces personnes sont un peu plus de 2 millions en France. J'en fait parti. Nous sommes citoyens français et nous votons comme tout le monde.

rsa logo

Qu'est ce que le "Revenu de Solidarité Active-socle" (ex-RMI) ?

Voici une petite vidéo qui vous en parlera mieux que moi.

Assistanat : un mythe qui ronge la solidarité #DATAGUEULE 66

Voici maintenant les protagonistes qui insultent en permanence les demandeurs d'emplois les plus précaires, Messieurs Laurent Wauquiez et Eric Straumann. Tous deux LR, présidents de région et cumulant plusieurs petits titres ici et là. Autant vous dire qu'ils ont bien plus que 450 euros par mois pour survivre, puisqu'en faisant le compte, ils sont à plus de 10 000 euros par mois. 

wauquiez

Laurent Wauqiez a lancé le premier le nom "d'assisté" à toutes les personnes qui touchent le RSA-socle. De quel droit se permet-il cela ?
C'est extrêmement blessant et discriminant. Beaucoup de gens ne se gènent pas pour dire que ces chômeurs vivent sur le dos de l'état et des travailleurs. Si on compare la paye de ces deux messieurs vivant aussi des impôts des français, il suffit de faire la comparaison des sommes : un rmiste "450 à 500 euros". Wauquiez et Straumann : 10000 euros + cumuls de différents mandats et titres (les sommes étant inconnues). Qui sont les assistés alors ?
Je doute que messieurs Wauquiez et Straumann puissent assumer les fonctions de président de régions et tous les autres fonctions qu'ils cumulent avec une forte rémunération. Si ils ne travaillent pas, alors qu'ils ont ces titres, sont-ils des fainéants pour autant ? (qui a dit oui ?). Ou des fraudeurs ? (Non... là vous avez la réponse). Sont-ils des assistés ? (j'ai vraiment de ces questions, moi).

strauman

Monsieur Eric Straumann propose de faire travailler les demandeurs d'emplois au rsa-socle à des heures de travail. C'est illégal ! Un travail doit être rénuméré ! D'ailleurs, au passage, monsieur Macron propose à quelques notes près le même programme.
Bien sûr, monsieur Wauquiez s'est empressé de proposer la même chose.
Est-ce une solution ? Non bien sur ! Au contraire, les gens vont se sentir maltraités et moi, c'est comme cela que je le vois. Devrais-je travailler plus sans rémunération alors que je suis le plus éloigné d'une emploi ?

Si on demande ça aux chômeurs, demain on demandera ça aussi aux français musulmans et aux français juifs. Et pourquoi pas aux français d'ethnies non européenne ?

Est-ce normal ? Non ! Cela s'appelle de la ségrégation.

Je pense que ces deux hommes, et tout ceux pensant comme eux, devraient être poursuivi devant les tribunaux pour incitation à la haine.

Maintenant, vous savez qui sont ces deux hommes.
Je ne voterai jamais pour ces deux politiciens haineux ni pour ceux qui sont de leur mouvement politique d'extrême-droite !

Bonjour chez vous !

 

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]