Moi, simple citoyen...

19 mai 2019

Sophie Tissier, Gilet jaune : «Le président est en train de faire la guerre aux pauvres»

 

Sophie Tessier résume tout sur Macron dans cette vidéo.

Posté par Karleman à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2019

1er mai

Ce n'est plus un pays, c'est un bazar ! Pour rester poli.

Le 1er mai, c'est la fête du travail. Mais surtout, c'est le jour où on fête les droits des travailleurs. Parce que, fut un temps, les travailleurs n'avaient pas de droit que celui de travailler, manger un peu, dormir un peu et travailler, travailler toujours plus jusqu'à la mort qui survenait à 55 ans, parfois même avant au 19ème siècle.

Les luttes sociales furent difficiles et beaucoups de travailleurs/euses ont perdu la vie dans ces luttes qui ont commencé dès l'aire industrielle. La vie commençait tôt pour les travailleurs/euses et le travail durait alors 12 heures ! 12 longues heures de travail soumis aux petits chefs et au patron qui pouvait vous mettre à la porte sans argent et vous finissiez à la rue.
Et pour parler des femmes, la vie n'était pas rose. Comme les garçons à cette époque, le travail commençait dès l'age de 12 ans. Et pour ces jeunes filles, encore des enfants, elles subissaient la dureté de la tâche ouvrière pour un très maigre salaire. Souvent, dès leurs pubertés, elles étaient harcelées sexuellement, pour ne pas dire violer par les contremaitres ou les patrons eux-même en toute impunités !
Connaissez-vous la syndicaliste Lucie Baud qui fut la première syndicaliste femme et qui se révolta contre le viol dans son entreprise de fileuse. Si vous pouvez regarder le téléfilm qui lui a été consacré, vous pourrez vous rendre compte combien c'est difficile alors pour les travailleuses. Et vous comprendrez que le 1er mai, c'est la victoire des droits des travailleurs/euses sur les patrons et non la fête du travail comme l'a dit Macron dans son tweet. Mais ne relevons pas les stupidités du président. J'ai mal à mon pays quand je sais qu'un abruti est au pouvoir pendant encore 3 ans !

Le 1er mai, c'est bien la fête de la victoire des travailleurs/euses et non une parade comme les journalistes l'ont dit et en particulier Christophe BARBIER, un autre abruti qui s'est souvent montrer comme un gars de gauche, portant une écharpe rouge, mais qui a des propos d'ultra-droite capitaliste.

Le 1er mai, c'est un jour chômé et fêté depuis 1936 qui fut une grande victoire de la semaine des 40heures. En 1981, ce fut la semaine des 39 heures. Enfin, en 1997, ce fut la semaine des 35 heures qui fut une véritable inovation sociale et non une catastrophe comme vous le disent les journaleux supporters du capitalisme qui ne foutent rien de leurs journées contrairement à vous qui travaillez dur !

Le 1er mai, c'est la fête du travail et non celle de la police qui matraque maintenant le leader de la CGT et menace les leaders politiques de gauche comme Mélenchon, Poutou et Besancenot !

Ne voyez-vous pas ce qui est en train de se passer ?
La police est devenue une milice au service des capitalistes qui lui versent des pots-de-vin sous la ceinture. Quand au gouvernement, il exploite la moindre tension ! Tout ce qui se passe est la faute à MACRON et PHILIPPE et non la faute aux gens qui manifestent !
Ce gouvernement me dégoûte et en croyez pas les médias poubelles comme BFMTV, CNEWS et LCI au service du capitalisme !

Par exemple, l'attaque de l'hôpital La pitié-Siprière n'a jamais eu lieu. C'est juste des gens qui voulaient se réfugier parce que poursuivi par une police bestiale et sans pitié massacrant à coup de matraques les personnes agées !

La police est devenue complétement dégueulasse et bientôt nous ne pourrons même plus lui faire confiance.

Tout ça c'est la faute à MACRON et sa bande de gangster !

Le pays doit se reprendre et la soit-disante opposition aussi ! Mais malheureusement l'opposition en France la plus nombreuse c'est LR (UMP). Et à part mettre de l'huile sur le feu afin de feindre une opposition réaliste (Edouard Philippe est LR), ils ne servent à rien.

Je sens que tout va mal finir. Et si des mesures sociales ne sont pas annoncés en faveur des pauvres, la révolution n'est plus loin ! Tout ça à cause de MACRON et de sa police-milice qui n'en est plus une !

Les CRS sont les miliciens de MACRON au même titre que le SOL (service d'ordre légionnaire) l'était pour le maréchal PETAIN !

Le but de tout ça, c'est d'empêcher le droit du travail de s'exprimer. D'annuler le 1er mai qui est vu comme une fête inutile par Christophe BARBIER. Et même de voler les droits des travailleurs qui sont déjà bien violer par tous les gouvernements qui se sont succédés. Bientôt, nous reviendrons aux lois du 19ème siècle. C'est à dire, juste le droit de travailler, manger un peu, dormir un peu, et travailler; travailler beaucoup pour rien jusqu'à notre mort !

Voilà où nous en sommes !

Bonjour chez vous !

Posté par Karleman à 19:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 avril 2019

Vous avez dit "Ultra" ?

Les médias parlent beaucoup d’ultra-droite et d’ultra-gauche, voir d’ultra-jaune pour désigner l’opposition dans la rue. Mais qu’en est-il vraiment ?

Qui sont les ultras ? N’est ce pas plutôt les gouvernements successifs qui sont « ultra » ?

Qui détruit les droits des travailleurs acquis par des décennies de luttes sociales ? Qui a détruit les droits du travail ? Qui veut faire travailler plus longtemps les employés, les ouvriers et les fonctionnaires toujours au profit des riches capitalistes ? Qui veut revenir sur les 35 heures en voulant aller vers les 40 heures et en voulant que les travailleurs travaillent jusqu’à 66 ans en touchant encore moins de retraite ?

Qui à laisser la situation se pourrir pendant 40 longues années ; en détruisant l’industrie, en favorisant le chômage en jetant à la rue des millions de travailleurs, en favorisant une immigration massive en l’enfermant dans des ghettos pour faire baisser les salaires ? C’est bien les capitalistes qui ne sont que des ploutocrates et des traitres à la France. Les capitalistes sont des traitres à notre pays et devraient être traités comme tel !

Macron est le pire de tous car il a fait carrière grâce au parti socialiste. C’est bien lui l’ultra. Il a laissé pourrir la situation depuis des mois sans prendre la peine d’intervenir une seule fois pour apaiser la situation. Macron est responsable avec ses ministres larbins de la tension que connait notre pays. Des dizaines de blessés et handicapés à vie. Il est responsable du suicide et de malaise des forces de police et de gendarmerie qu’il utilise et fatigue sans pitié en faisant semblant de pleurnicher sur eux.

Macron et les familles capitalistes se moquent bien que les ouvriers, employés, fonctionnaires, policiers, gendarmes, militaires, cadres et bien sûr chômeurs (privés de travail à cause d’eux) crèvent.

Macron est responsable des inégalités, de la misère qui en découle et des tensions qui sont de plus en plus grandes. Le seul ultra qu'il y a en France, c'est bien Macron.

Si être "ultra" c'est refuser d'être esclave des patrons toute sa vie et si la vie des travailleur/euse ne compte pas plus que de servir les plus riches en se tuant à la tache; alors je pense qu'être "ultra" dans ces cas-là, c'est une question de survie.

Alors oui, espérons et que Macron va annoncer des mesures pour apaiser les tensions dans notre pays. Hélas, je crains qu’il annonce seulement des mesures en faveur du patronat pour maltraiter le peuple français. Alors j’espère que les syndicats et les partis d’oppositions vont réagir et appeler à une grève générale. Parce que sinon, il faut s’attendre à une révolution sanglante dans les mois qui viennent. Et cette révolution sera sanglante !

Posté par Karleman à 19:50 - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 avril 2019

Le problème en France

J’en ai marre de tourner en rond sur ce blog. J’ai l’impression d’écrire dans le vide. Presque personne ne me lis. Je peux comprendre.

Alors je vais vous dire ce qui ne va pas dans ce pays. Pour moi, ce n’est pas le pouvoir d’achat. Enfin, je n’emploierai pas ce mot si vague et qui me semble ne rien dire si on ne donne pas d’explications.

Le premier problème pour moi, c’est le chômage touchant notre pays depuis trop d’années maintenant. C’est les 6 millions de chômeurs dont 4 millions de gens au revenu minimum. C’est les 12 millions de personnes pauvres vivant avec 480 euros, parfois beaucoup moins.

Mais je développe un peu. Oui, 6 millions de chômeurs, c’est ça le réel problème. Et ce n’est pas la faute des gens si ils sont chômeurs mais des patrons qui n’embauchent pas. On a vu qu’il y avait des richesses dans notre pays. Les riches se sont mobilisés pour Notre-Dame de Paris. Bravo ! Mais pourquoi ne se mobilisent-ils pas pour créer des emplois dans les nouvelles technologies ? Pourquoi l’état ne demande pas aux plus riches d’investir dans notre pays pour créer de nouvelles structures modernes, de nouvelles industries modernes, de nouveaux services de proximités modernes ? Enfin, d’investir dans la recherche scientifique française ?

Oui, le problème c’est le chômage. Lorsque les gens n’ont plus d’argent, ils ne consomment plus. Et bien sûr, c’est des cotisations sociales en moins et des impôts en moins. Et non, les chômeurs ne sont pas des fainéants préférant les aides sociales que de travailler. Parce que lorsque vous bénéficiez d'aides sociales, ce n'est pas grand choses et on ne peut plus vivre normalement et ni dignement. On a plus de loisirs. On mange mal. On ne peut plus s'habiller comme on veut. La pauvreté, c'est tout ça.
Et qu'on arrête de nous dire que le chômage baisse parce que c'est faux !

Le problème, ce n’est pas l’impôt. Le problème c’est les taxes. Que des gens pauvres payent des taxes sur les produits alimentaires c’est tout bonnement scandaleux. Pourquoi cette injustice sociale ?

C’est bien ça qui a fait descendre les gens dans la rue dit « Gilets Jaunes ». Si Macron ne leurs avaient pas demander toujours plus de sacrifices en payant le contrôle techniques et faire une taxe sur les carburants en plus, il n’y aurait pas eu toutes ces semaines de manifestations.

Le problème dans notre pays c’est la pauvreté touchant 12 millions de gens : des hommes, des femmes, des enfants. Des gens au chômage, mais aussi des gens qui ont un travail et qui ne peuvent plus en vivre. Les gens travaillent pour survivre en France et non plus pour vivre. Donc le problème, c’est le salaire qui est trop bas.

Et parlons un peu des taxes. Pourquoi n’est-ce pas directement les magasins qui sont taxés ? L’union Européenne devait apporter la richesse pour les peuples. Elle apporte plutôt la richesse pour les capitalistes. On ne taxe pas les produits étrangers en France ; mais les produits français ! On croit rêver.

Oui, j’insiste bien. Le premier problème en France, c’est le chômage et la précarité. Et si Macron avait le courage de trouver des solutions, au lieu de radier les demandeurs d’emplois et les pousser dans la précarité encore plus qu’ils ne le sont, la France retrouverait sa grandeur et se joie de vivre. La joie de vivre d’un peuple est la grandeur d’une nation. Et non le contraire. Et j’affirme moi, que ce n’est pas en rebâtissant une vieille église qu’on va rendre sa grandeur à la France. Macron devrait plutôt faire des projets pour moderniser notre pays. Etre progressiste, c’est se projeter dans l’avenir et non dans le passé tout historique qu’il soit.

Un autre problème, c'est la démocratie et la presse dans notre pays. Où sont les informations exactement ? On entend toujours le même discours et ce n'est plus l'information qui fait l'actualité amis les médias qui font et décident de l'information. Les médias nous disent aussi quoi penser. Ce n'est plus de l'information, c'est de l'intoxication. Où sont les fakes-news ? Si les médias veulent parler juste et vrai, qu'ils commencent par parler français. Quand un média commence par vouloir dire ce qui est vrai ou faux, c'est le début d'une pensée unique, voir d'une manipulation. Alors oui, c'est normal que les gens commencent à se méfier. Les médias télévisuels ont facilité l'élection de Macron. Et tout les gens s'en sont rendu compte. Et cette situation dure depuis très longtemps et à toutes les élections. C'est à cause de ça que les gens ne votent plus !

Et la démocratie. On nous en parle beaucoup mais on n'en voit pas souvent la couleur. Où est la démocratie lorsque c'est toujours les mêmes qui sont au pouvoir. Parce que le mouvement Larem n'est ni plus ni moins que la fusion des deux mouvements UMP-PS. A quoi bon avoir de nouvelles têtes (pas si nouvelles) lorsqu'on nous sert la même politique depuis 40 ans ? Ce n'est pas ça la démocratie pour moi. La démocratie, c'est quand les politiciens proposent des choix pour le peuple et non  pour eux. Et si les gens élisent un projet, on doit s'y tenir. Pour moi, la 5ème république n'est pas une démocratie. On vote pour un roi. On ne vote plus pour un projet. Et après on vote pour des représentants qui sont toujours les mêmes et qui s'en mettent plein les poches sur notre dos. La France, ce n'est même plus une république. C'est juste une monarchie capitaliste débile. C'est aussi une dictature.

Ça me fait bondir ce que je vois et ce que j’entends.

C’est dommage qu’on ne trouve pas intéressant mon blog.

Il est temps que je passe à autre chose. Car je suis gavé.

Bonjour chez vous !

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]

16 avril 2019

Notre Dame de Paris et les gueux de France (et de Navarre)

Hier, comme beaucoup de gens, j’attendais devant mon poste de télévision, l’élocution d’Emmanuel Macron président de la république française. Hélas, il faut le rappeler. Comme vous, j’ai assisté à l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris.

Bien sûr, c’est navrant parce que c’est un monument historique. Mais j’aurais été plus navré voir disparaitre la bibliothèque nationale de France. Parce que là-bas, il y a des manuscrits, des livres, des sciences diverses etc. Bref, de la culture disponible (normalement) à tous et pour tous. Tandis qu’une cathédrale c’est surtout un monument religieux. Je suis catholique. Mais je n’ai pas été plus ému que ça. Et contrairement à ce crétin de Castaner, je ne pense pas que « Notre Dame de Paris » c’est la France. C’est un monument de notre grand pays, c’est vrai. Mais ce n’est pas la France. Ma France à moi, c’est le peuple.

Et justement. J’attendais l’élocution de notre président si progressiste. Mais celui-ci ne pouvait pas parler, trop indisposé, tout aussi ému aux larmes comme un enfant de 3 ans à son premier jour d’école, par cet incendie. L’émotion passée, j’espérais quand même qu’il s’adresse à nous ce soir, mercredi. Mais non. Trop d’émotions pour le pauvre Manu par la perte du clocher de la cathédrale. Je ne veux même pas penser ce qu'il en aurait été si la France avait été attaqué par une nation ennemie.

C’est là que je me suis interrogé sur la gravité de la situation actuelle. Des personnes sont mortes tués par la police. D’autres sont gravement handicapés. D’autres très choqués. D’autres, leurs vies à basculés dans le justiciable. Tout ça pour avoir oser manifestés leurs mécontentements dans leurs dures vies actuelles. Mais apparemment, Macron est moins ému à leurs sors qu’à celui d’une cathédrale. Le progressisme de Macron est assez particulier, je trouve.

Notre Dame de Paris : cathédrale bâtie avec la sueur et le sang des ouvriers, les gueux du moyen-âge pour le salut des nobles de cette époque. Cette cathédrale qui devait durée l’éternité et la venue de Dieu sur terre.

Tout est dit. La vie du peuple compte moins qu'un bâtiment religieux.

Finalement, Macron s’exprimera peut-être… un jour. On ignore quand. Après tout, les gueux d’aujourd’hui peuvent bien attendre. Notre Dame de Paris vaut bien une messe. Mais nous les pauvres, on peut attendre les annonces qui devaient changer les choses dans notre vie. Rien ne presse. Ce ne sont que nos vies après tout.

La prochaine fois que Macron devra faire une annonce très importante pour la France, espérons que sa chienne ne soit pas indisposée d’une gastrite.

On se fout vraiment de nous !

Bonjour chez vous !

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 avril 2019

Voici la réalité

MARION, GILET JAUNE, 4 ENFANTS, VICTIME ORDINAIRE DE LA RÉPRESSION

Regardez cette vidéo. Vous comprendrez ce qu'est l'état actuel !

Posté par Karleman à 11:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 mars 2019

Sommes-nous encore en République ?

L’heure est grave.


J’affirme que nous ne sommes plus en République ! Les droits des citoyens les plus fondamentaux sont bafoués. Le droit d’expression. Le droit de manifester. Le droit d’opinion. Je passe le nombre de droits bafoués tous les jours par le gouvernement dans notre pays. Non, nous ne sommes plus en république et ça depuis longtemps.

Interdiction de manifestations et répression policière :

Lorsqu’un peuple ne peut plus manifester c’est une atteinte à sa liberté. Lorsque des gens sont réprimés par les armes (parce que c’est bien le cas !), matraqués, arrêtés à cause de leur droit de s’exprimer ; et lorsque qu’un député est matraqué par des policiers, la liberté et la démocratie n’existe plus. Je le dis encore : nous ne sommes plus en république. Et pour tout dire, cela fait bien longtemps que nous ne sommes plus en démocratie !

Les médias sont à la botte du gouvernement :

J’affirme que les médias, mêmes ceux qui se disent libres, sont à la botte de Macron. Et pas parce qu’ils sont obligés mais parce qu’ils le veulent bien et que tout ça n’est qu’un complot capitaliste pour instaurer une dictature, pour ne pas dire une monarchie capitaliste où les droits sont restreint un peu plus chaque jours.

Impôts pour tous :

Voilà encore une nouvelle idée pour faire cracher même aux plus démunis de l’argent qui ira dans la poche des plus riches. Nous avions déjà la TVA sur tout payés par tous. Demain, on nous demandera de payer 1 euro pour le médecin, la taxe d’habitation (même si elle est retiré), la taxe sur l’audiovisuelle, etc.
Le but est simple. Taxé tout le monde et sans savoir pourquoi nous payons cette taxe. Nous payerons bientôt une taxe sur l’eau. Pourquoi les sociétés capitalistes vendeuses d’eau ne payent-elle pas de taxe sur l’eau qui n’appartient à personne ou plutôt à tout le monde ? Toutes ses sociétés vendeuses d’eau sont illégales ! Mais comme ce sont des riches, ils ont tous les droits. Pourtant, tous les citoyens, dont les plus pauvres, payent l’eau qu’ils consomment ! Nous ne sommes plus en république !
Une taxe sur la télé, même les gens qui n’en possèdent pas, va être instauré par le gouvernement Macron. A la qualité des programmes, je trouve cela totalement déplacé ! Et même dans cet esprit d’une taxe pour tous et concernant les plus pauvres, voilà bien une injustice totale pour ne pas dire totalitaire !

Internet surveillée ?

Les internautes vont être surveillés. Tous les fournisseurs d’internet (qui vont s’employé à obéir) vont devoir donner les noms de leurs clients. Demain, vos blogs vont être surveillés. Vos comptes Facebook, Tweeter, etc seront fliqués ! Nous seront tous fichés selon nos opinions et même nos simples désirs (c’est déjà le cas). Bien sûr, même les sites de rencontres seront surveillés ! Au nom de quoi ? Au nom de la lutte contre l’islamisme ? Mais qui a lancé cette mode « d’islamisme » sinon les riches ? Cela fait 30 ans que l’islamisme existe dans notre pays et aujourd’hui on vient vous dire qu’il faut tout surveiller parce que c’est dangereux maintenant et pas avant ?
On veut interdire le droit d’opinions à cause pour lutter contre l’antisémitisme ? Mais qui sont antisémites sinon les plus riches ? Devons nous tous être fichés parce que quelques personnes sont antisémites ? D’ailleurs, la lutte contre l’antisémitisme et le racisme, la discrimination, ne devrait-elle pas être une lutte des gouvernements de la république au nom de la liberté et de la dignité publique ? Une personne se disant antisioniste est-elle une personne qui est dans son droit ou un vulgaire antisémite ? De quel droit oblige-t-on les gens à avoir une pensée unique ? J’ose le dire. Les gens ont le droit d’être antisioniste ou quoi que ce soit ! C’est à ceux qui sont pour défendre les droits de religion, de pensée et de dignité à combattre par des arguments les gens voulant exclure les autres. Le droit d’opinions est inscrit dans la constitution. Ou bien alors, interdisons aussi ceux qui insulte les chômeurs et les pauvres d’assistés ! Cela ne choque personne les propos des politiciens capitalistes ? Tout le monde a le droit d’exprimer son opinion. Alors laissons les gens s’exprimer selon leurs idées et toutes leurs idées, même les plus extrêmes ! Ce n’est pas en interdisant les opinions qu’on lutte contre elle. On lutte par le débat équilibré avec des arguments et non par la censure et la bonne pensée unique (comme c’est le cas actuellement). La pensée unique est la voix vers la dictature. La liberté est en danger. Nous ne sommes plus en république !

Service Universel :

Voilà encore une atteinte à la liberté pour les jeunes. Pourquoi les jeunes devraient faire un service universel ? Dans quel but ? Est-ce que les jeunes doivent quelque chose à la République parce qu’ils sont jeune ?
S’il s’agirait d’un service de défense national encore de 3 à 6 mois, cela pourrait être accepté. Mais pourquoi un service universel ? N’est ce pas un service du peuple envers un pouvoir qui est au service des plus riches ? Je ne crois pas que les jeunes français et françaises ont des obligations envers la république. Je pense plutôt que c’est la république qui a des obligations envers la jeunesse.

Vote obligatoire :

Beaucoup de gens veulent le vote obligatoire. Autant dire que cette opinion n’est pas consciemment dans la tête des gens. Les gens répètent juste ce qu’on les médias leur disent afin de les culpabiliser. De plus, beaucoup de gens ne votent plus parce que l’élection est l’affaire des riches et non des pauvres. Aujourd’hui, les élections ne sont que du spectacle télévisuel où des soit disant journalistes font des pronostiques, organisent des débats et font des conclusions sur ce qui est politiquement correct ou non. Ce ne sont plus des élections, c’est du show.
Combien d’ouvriers et d’employés sont représentés à l’Assemblée Nationale ? Très peu, voir presque aucuns !
Non ! Voter n’est pas une obligation c’est un droit ! Et si les gens ne votent plus c’est parce qu’aucuns mouvements politiques ne correspondent à leurs attentes. Pire encore ; les gens sont déçus par les partis politiques traditionnels qui n’ont cessés de mentir aux citoyens et qui se sont gavés d’argents d’impôts et les diverses taxes payés par les électeurs-contribuables. La politique est un luxe des riches tout comme l’actionnariat.
Obliger quelqu’un à voter, c’est comme lui interdire de voter. C’est la même répression. C’est aux politiciens d’inciter les gens à voter pour leurs idées. Pour ça, il faut que les idées politiques d’un parti correspondent à l’attente des électeurs ! Aucuns politiciens ne devraient s’attendre à être élu parce que ça fait bien de voter à droite ou à gauche. Les citoyens-électeurs sont en droit d’attendre plus que de belles paroles et sont en droit de demander aux politiciens que les programmes promis soient tenus et que les politiciens gouvernent pour le peuple et pas seulement pour les plus riches ! Nous ne sommes plus en république puisque les politiciens agissent comme des monarques (qu’ils soient de droite ou de gauche) ! Lorsqu’un vote est obligatoire sans que le citoyen n’est réellement de choix que ce qu’on lui propose, ce n’est plus un droit c’est de la dictature.

Sommes-nous toujours en république ?

La question est : sommes-nous réellement en république ? Et dans laquelle ?


Sommes-nous dans une république démocratique ? Une république monarchique ? Ou encore, une monarchie-capitaliste ?
Je vous laisse répondre vous-même à la question.
Mon opinion qui n’engage que moi me fait penser que nous sommes dans une monarchie capitaliste. Pourquoi nous demande-t-on d’élire un président alors que celui-ci n’est sensé que « présider » et nommer un premier-ministre qui dirige ? Parce que c’est un vrai problème tout ça. Pourquoi deux chambres parlementaires : Sénat et Assemblée nationale ?
A la dernière élection, nous n’avons pas vraiment eu le choix.
Lorsqu’une république favorise les plus riches au dépend des plus pauvres qu’elle maltraite chaque année un peu plus, ce n’est plus une république.
Pourquoi le gouvernement a-t-il détruit les droits du travail pour les travailleurs au profit des patrons ? Est-ce cela une république ?
Pour moi, non. Pourquoi les gens doivent-ils payer toujours plus d’impôts pour moins de services publics et moins de résultats politiques alors que les différents gouvernements de droite comme de gauche baissent les impôts sur la fortune et reverse de l’argent (avec nos impôts) aux entreprises capitalistes ?
Pourquoi les grèves, les manifestations, les rassemblements sont-ils réprimés par la force ? Pourquoi des gens ont été blessés ou tués pendant la marche des gilets jaunes ? Pourquoi la police s’en prend aux citoyens alors qu’elle craint les gangsters ?
Lorsqu’une police est au service du pouvoir du capital et n’est plus au service du citoyen, ce n’est plus une police mais une milice.
Enfin ce grand débat qui n’en est pas un puisque c’est Macron qui aura le dernier mot n’est pas un exemple de démocratie. La démocratie ce n’est pas ça. Macron aurait été plus avisé de parler de ce qu’il comptait faire au lieu d’annexer les chaines de télévision et de semer sa propagande ploutocrate et sa confusion dans l’esprit des gens. Je refuse de participer à cette mascarade !
Il y aurait mille choses à dire encore. Mais j’arrête là. Je vous laisse vous faire votre propre opinion.

Bonjour chez vous !

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2019

Travail obligatoire pour les personnes en revenu minimum

Un travail obligatoire pour les gens au revenu minimum (RSA-socle) ?

Voilà une idée qui avait déjà été suggéré par le gouvernement Sarkozy et qui a été repris par le gouvernement actuel.
Faut-il en être étonné alors que le mouvement Larem n’est que l’UMPS ? Je suppose que ça ne vous a pas échapper que  le soit disant nouveau parti de Macron n’est qu’un copier-coller de « LR » et du « PS » ? D’ailleurs, plus de « Les républicains », enfants de salauds s’il en est, que du « parti socialiste », qui n’avait de socialiste que le nom. Edouard Philippe est un ex-Umpiste et les idées de ce mouvement ressemble à s’y méprendre à celui de l’UMP de Sarkozy. En bref, les gens se sont bien fait baiser dans tous les sens avec Macron.

Mais revenons plutôt à ce service de travail obligatoire. 

Les gens devront donner 7 heure (pour l’instant) dans la semaine en contre partie de toucher le RMi (RSa-socle). Ne vivons nous pas dans un système libéral où tout travail mérite salaire ?

Autant vous dire que si on me demande de travailler, même 1 heure… on devra me payer ! Parce que bordel, moi aussi j’ai le droit d’avoir des revenus ! Les politiciens se gavent d’argent avec les impôts et les taxes ; c’est donc normal qu’ils payent les gens qui travailleraient 7 heure dans la semaine ! Parce qu’autant vous dire que si c’est gratuit, je ne le ferai pas. Il ne faut pas prendre les gens pour des cons ! En tout cas, pour moi, c’est clair comme de l’eau de source. Si on veut que je travaille, on me paye. Point barre !

Ensuite, pourquoi Macron a-t-il retiré les contrats aidés ? 

N’aurait-il pas été plus judicieux de laisser les contrats aidés et de laisser travailler les demandeurs d’emplois les plus précaire 20 heures par semaine afin de ne pas les laisser s’appauvrir dans leur coin ? J’ai entendu que ça coûtait cher. Certainement moins cher que de payer Benalla en tout cas. Sans compter l’argent qu’on verse aux plus riches qui quittent le pays avec des lingots plein les poches pendant que le peuple crève dans la misère un peu plus chaque jour !

Ce pognon de dingue que Macron disait coûté cher produisait de la richesse. Et si ses contrats avaient été qualifiants, plutôt que d’être un système d’exploitation et d’esclavage par la fonction publique (donc l’état) et les associations je pense que l’économie serait repartie de plus belle. D’ailleurs, preuve en est qu’en 1997, sous Jospin, l’économie était repartie à la hausse et que la France était repartie ! Mais ça, personne ne le voulait et surtout pas l’UMP. Au final, nous avons 6 millions de chômeurs. Et ne me dite pas que le chômage baisse, parce que c’est faux ! Tous les mois, plusieurs demandeurs d’emplois, notamment les plus précaires, sont radiés des listes de pôle emploi (qui devrait plutôt s’appeler « pole chômage » ou « pôle précarité »). La voilà la vérité ! Autre fait, les nouveaux contrats précaires où les employés, souvent jeunes, travaillent dans des contrats précaires, à mi-temps et mal payé !

Voilà le monde de Macron. Alors peut-être que des gens l’acceptent… Mais moi, je le dis tout net ! Pour moi, c’est la guerre.

D’ailleurs, je sens que non seulement, l’été sera très chaud… Mais le printemps aussi !

Bonjour chez vous !

Posté par Karleman à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2019

Fabrice, le reporter youtouber, a été mis en garde à vue par la police le samedi 16 février. Les gilets jaunes lorrains attendaient sa sortie.

Emotions devant la solidarité.

Je connais ce commissariat moi aussi pour avoir été un des premiers rebelles en 2011.

Le peuple français s'est levé. Les médias ont beau parler d'illigitimités ou d'inventer sur des faits marginaux des violences ou encore des faits antisémite, les gilets jaunes restent unis. Il y a peut-être encore un espoir que le monde change. Bien sûr, la France doit rester unie et ne pas se diviser en querelles religieuses. Nous sommes tous français. Notre seul ennemie, c'est la finance et l'ultra-capitalisme Macroniste.

Je vous laisse regarder la vidéo.

Ils m'attendait très nombreux a m'a sorti de ma garde a vu dimanche 17/02/2019.

Posté par Karleman à 19:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2019

Je vous dit tout

Je vais vous dire tout ce que je pense de la situation actuelle de notre pays.

Le saccage de la villa de Ferrand :

Je pense que c’est bien fait pour sa gueule. D’abord, ce n’est pas sa maison mais sa villa secondaire. Qui d’entre vous à une résidence secondaire ? Il y a des tas de gens à la rue qui voudraient seulement avoir un toit. Et ce gros porc possède plusieurs maisons qu’il achète grâce à nos impôts. D’abord, sa villa n’a pas été saccagé mais caillasses et on ne sait même pas par qui. Et contrairement à beaucoup de gens, moi je dis, si quelqu’un l’a fait il mérite une médaille ! Les politiciens ne cessent de nous décevoir. Ils récoltent ce qu’ils sèment. Bien fait pour leur gueule !

Violence des gilets jaunes ?

Tous les journaux poubelles parlent de la violence des gilets jaunes. Il faudrait parler de la violence du gouvernement umps de Macron-Philippe plutôt non ? Si les gens n’avaient pas été écrasés par toutes les taxes (que les patrons et les plus riches ne payent pas !), il n’y aurait même pas de mouvement « gilets jaunes ». Les gens ont bien eu raison de se révolter. A force de prendre les gens pour des cons, ils se sont rebellés. C’est normal.

Commerces saccagés et pillés ?

Quand il s’agit des commerces de certains commerçants comme Delpech (le restaurateur qui exploite les étrangers), ce n’est pas du saccage mais de la justice ! Mérité à mon avis. On ne va pas pleurer sur ce trou-du-cul ! S’il apprenait à fermer sa gueule, il n’aurait pas des gens pour venir casser son bordel ! Le gouvernement Macron va faire payer les citoyens pour ça. Je croyais qu’il avait promis une baisse des impôts ?… Encore un mensonge de plus ! Les commerçants ont des assurances ! Ce n’est pas aux gilets jaunes de rembourser ni au peuple français ! Ce gouvernement prend vraiment les français pour des cons ! Quand aux maires qui emmerde les gens avec leurs revendications à trois balles, qu’ils se méfient ! Parce qu’en parlant de balles… il se pourrait bien qu’ils en reçoivent une un jour !

Députés Larem menacés ?

Pareil, je trouve ça normal. Il faudrait les attrapés tous et leurs peindre le cul en jaune à cette bande de racailles ! Qu’ils ferment leur gueule cette bande de salopards qui s’engraissent avec nos impôts. Surtout des députés comme la grosse salope de Opetit qui insulte les gens du matin au soir ! Ferme ta gueule Opetit ! Ferme ta gueule !

Loi anti-casseur

Ça serait plus honnête de l’’appeler la loi anti-manifestation. Ou la loi anti-expression ! Si les gens l’acceptent, demain vous serez tous fichés ! C’est presque déjà le cas avec la loi Sarkozy 2008 ! Nous allons vers une dictature capitaliste ou les français ne seront que des esclaves ! Voilà la vérité ! France réveille-toi !

Violences policière

La violence vient de la CRS et de la gendarmerie mobile. C’est eux qui mutilent les gens en les éborgnant et en les mutilants ! C’est eux qui brûlent les voitures des gens et brûlent les magasins (peut-être même qu’ils les pillent au passage). Sachez que plusieurs plaintes ont été déposées à Nancy contre la police ! Concernant la voiture de l’Armée brûlée, il n’y en a eu qu’une seule. Et le soit disant gilet jaune qui a mis le feu était accompagné par la police… Exactement ce qui s’est passé plusieurs fois à Nancy, Metz, Epinal et Verdun ! C’est un coup des copines barbouzes de Macron !

Macron et ses débats

Je ne regarde plus. Ça me gonfle. Et lorsque je tombe sur un extrait, c’est insupportable. Ce type a mobilisé les chaînes d’infos de 15h à 23 heures ! Sommes nous encore réellement en démocratie et en république ? Moi j’en doute ! Si Macron avait expliqué son programme, peut-être qu’il n’y aurait pas eu de gens pour descendre dans la rue… Ou bien, il y en aurait eu bien plus encore ! D’ailleurs, Macron n’a pas dit qu’il allait prendre aux pauvres pour donner aux riches. Sinon, il ne serait pas président à 18% ! Macron dégage espèce d’hystérique du cul ! Et emmène ton Benalla avec toi ! Macron a méprisé son peuple. Il a récolté la colère des gens et c’est tout à fait normal. S’il veut nous faire plaisir, qu’il redonne l’APL et qu’il prenne aux riches plutôt qu’aux pauvres. Enfin, s’il veut vraiment nous faire plaisir… qu’il dégage !

Affaires Bennalla

Plus personne n’en parle ! Ce type a trahi le pays. Usurpé des identités. Signer des pactes sans aucuns droits de le faire. Même son grade de colonel est suspect ! Cette république n’en est plus une. On se croirait chez Mouboutou !

Réveillez-vous les gens ! Nous allons vers la dictature ! Macron a tout casser : les droits du travail, les avantages sociaux aux plus humbles favorisant les plus aisés, les droits de grèves et de manifester pour les salariés. Il méprise les syndicats. Il va donner encore plus aux riches dans les jours qui arrivent ! Ce gouvernement se moque de nous ! Il faut se débarrasser de lui, par la force si c’est nécessaire !

Bonjour chez vous !

Posté par Karleman à 19:50 - Commentaires [9] - Permalien [#]